Les hypermarchés se transforment

Le concept de la grande surface des années 60 et 70 est bel et bien enterré. Renonçant à l’habitude de se déplacer loin de chez eux pour faire leurs courses dans les 8000 mètres carrés des hypermarchés, les consommateurs ont complètement évolué en privilégiant la proximité au grand choix proposé par les hypers. Pour rectifier le coup les enseignes de la grande distribution tentent d’inventer un nouveau concept. En effet, lors de la divulgation des résultats annuels, l’an dernier, les groupes majeurs de la grande distribution en France, (Carrefour, Auchan et Casino) ont pris conscience que les hypermarchés grâce auxquels ils ont créés leur fortune dans les années 70, n’avaient vraiment plus le même succès.

 

Un nouveau concept pour les hypermarchés

Vu que le monde du commerce a horreur du vide, les enseignes essaient de transformer comme ils peuvent leurs hypermarchés, soit en un lieu de divertissement, en renouvelant l’expérience avec le client, soit en supprimant le maximum de surface de vente, comme chez le groupe de Jean-Charles Naouri.

« Certes, la part de l’hypermarché se réduit, mais reste un des éléments fondateurs de l’entreprise » mentionne le PDG de Carrefour, Georges Plassat. En effet, la part des produits non alimentaire, comme les électroménagers et les produits high-tech, se réduit d’une année à une autre, puisque les produits alimentaires enregistre 83 % du chiffre d’affaires du groupe.

C’est pour ces raisons que le groupe carrefour a misé plus sur l’alimentaire en encourageant la vente des produits frais. Mais encore, il a opté pour la libération des surfaces au niveau de ses hypers pour les transformer en un lieu de vie : de la restauration fait maison, des surfaces de sport, des surfaces pour des ateliers, etc.

Rien ne se perd tout se transforme

Jean-Charles Naouri, a décidé aussi comme le PDG de carrefour de miser sur l’alimentaire, en créant dans l’enseigne Géant, un espace marché présentant des produits frais, mais encore des coins de restauration rapide. Par contre, l’espace de l’électroménager et des produits high-tech a été complètement supprimé, et aménagé en des corners pour la réception des produits commandés sur le site Cdiscount, la filiale du même groupe que Géant. Mais rien ne se perd, puisque les magasins revisités feront ainsi le lien indispensable entre la vente physique et le e-commerce, vu que le groupe proposera la vente des produits électroménagers et high-tech que sur son site Cdiscount.

De son côté Auchan, garde le concept de l’hypermarché, mais pas d’affolement puisque l’enseigne compte sur les 65 % de son chiffre d’affaires réalisés à l’international.