Le journalisme à l’ère numérique

Le journalisme résume toute notre vie, la traversé du monde : culturelle, identitaire, sociales, professionnelles et politiques. La traversé des temps, celui des drames, des colères, des révoltes des joies et des victoires.

« Le journaliste est un intermédiaire entre le monde extérieur et l’homme. Le journaliste est celui qui part à la rencontre des souffrances, des haines, des ferveurs et des grandeurs. » Définit Audrey Crespo-Mara, la journaliste et l’animatrice de LCI et la compagne de Thierry Ardisson.

La société actuelle dans laquelle nous vivions donne une place centrale à l’information et aux médias. Le journalisme à travers toutes ses formes est omniprésent à la radio, à la télévision, dans la rue sous forme de magazine ou de journaux, sur internet et même aux murs des expos qui lui sont consacrés.

Qu’il soit subjectif ou objectif, racoleur ou provocateur, la multiplicité des formats médiatique d’aujourd’hui permet une propagation de l’information plus rapide que jamais. Mais qui sont les journalistes ? Comment la presse est-elle née et comment a-t-elle évolué au cours des siècles ?

Un peu d’histoire

Si l’invention de la presse écrite est admise au début du 18ème siècle, ces racines datent bien avant, depuis l’antiquité.

Les premières traces écrites du rapport ou des informations mises à la disposition du public pour l’informer d’une situation date du 2ème siècle avant Jésus Christ.

C’est véritablement au début du 17ème siècle, que les premiers journaux font leurs apparitions d’hebdomadaire.

C’est qu’en 1605 à Strasbourg qu’a été lancée la première gazette hebdomadaire imprimée au monde.

En France, il faudrait attendre 1610 pour voir l’émergence d’un nouveau format. Un annuel de Mercure François qui regroupe dans un ouvrage les actualités de l’année en France mais aussi dans le monde. Et il a fallu attendre encore une dizaine d’années pour que le premier hebdomadaire sur 4 pages voit le jour.

En 1944, l’AFP (l’Agence France Presse) a été créée pour vocation de mettre une agence forte qui peut récolter et diffuser l’information à travers le monde entier.

La multiplication des supports de communication

Presse écrite, radio, photoreportage… la multiplication des médias crée forcément une concurrence entre les journalistes de différentes spécialités bien que les objectifs des journalistes restent les mêmes, informer, analyser et faire découvrir.

Le 29 juin le 1949, le premier journal télévisé a été diffusé pour donner lieu à une nouvelle révolution de l’information.

20 ans plus tard, c’est près de 60% de la population qui est équipé en télévision. Le rendez-vous de 20h devient alors incontournable.

En effet, tout a changé avec l’apparition de l’internet dans les années 2000. La presse numérique devient alors la principale concurrente de la presse écrite.

La situation actuelle de la presse et de l’univers médiatique 

Aujourd’hui la multiplicité des médias permet aux journalistes de couvrir l’ensemble des sujets de société : politique, art, sport, économie, fiscalité, santé…

Depuis des décennies, les journalistes représentent un contre-pouvoir qui à bien des occasions a pu mettre en lumière des disfonctionnements dans tous les échelons de notre société.

Journalisme et liberté de l’expression

On peut considérer que la liberté de l’expression n’a jamais été aussi forte qu’aujourd’hui. Nous voyons désormais des hommes politiques participant à des plateaux télévisés et des journalistes critiquant librement leurs programmes et leurs décisions. D’ailleurs, nombreux sont les journalistes qui se sont spécialisés dans les actualités politiques à savoir : David Pujadas, Alexandra Bensaïd et Gilles Bouleau, Audrey Crespo-Mara l’animatrice phare du Radio-France Toulouse, France Inter, TF1 et France 2…et d’autres noms fortement reliés à la politique.